fbpx

Etablir des liens forts entre le Maroc et la France

Etablir-des-liens-forts-entre-le-Maroc-et-la-France

Le collège Don Bosco à Kénitra et le collège Don Bosco à Gières en France, ont entrepris un programme d’échange entre leurs élèves de la 4ème année en 2020.

Les différences culturelles et géographiques ne représentent pas un obstacle, sachant que le programme s’y ressemble, à savoir la mise en valeur des échanges entre les élèves de même niveau, leur permettant de réaliser la comparaison de leurs cultures et modes de vie respectifs.

La crise sanitaire du Covid-19, avait obligé les deux établissements à faire un report de la rencontre prévue pour le mois de mars 2022. 

Le projet en question peut être considéré comme un jumelage. Ce sera une occasion pour les élèves de se rencontrer, après avoir déjà échangé des présentations par courrier au cours des mois de janvier et février, ainsi que des discussions à distance via les visioconférences. Ces échanges ont montré l’enthousiasme de tous les élèves de la 2ème année collège à l’idée de pouvoir se rencontrer. Il est également important de préciser qu’à fin de financer ladite rencontre, ils ont réalisé des ventes de gâteaux faits maison. Par ailleurs, une vingtaine de familles a accepté l’hébergement des élèves dans leurs foyers.

Le collège Don Bosco à Kénitra et le collège Donc Bosco à Gières en France, ont entrepris un programme d’échange entre leurs élèves de la 4ème année en 2020.

Les différences culturelles et géographiques ne représentent pas un obstacle, sachant que le programme s’y ressemble, à savoir la mise en valeur des échanges entre les élèves de même niveau, leur permettant de réaliser la comparaison de leurs cultures et modes de vie respectifs.

La crise sanitaire du Covid-19, avait obligé les deux établissements à faire un report de la rencontre prévue pour le mois de mars 2022. 

Le projet en question peut être considéré comme un jumelage. Ce sera une occasion pour les élèves de se rencontrer, après avoir déjà échangé des présentations par courrier au cours des mois de janvier et février, ainsi que des discussions à distance via les visioconférences. Ces échanges ont montré l’enthousiasme de tous les élèves de la 2ème année collège à l’idée de pouvoir se rencontrer. Il est également important de préciser qu’à fin de financer ladite rencontre, ils ont réalisé des ventes de gâteaux faits maison. Par ailleurs, une vingtaine de familles a accepté l’hébergement des élèves dans leurs foyers.

D'autres articles qui pourraient vous intéresser :

Echanger
1
💬 Besoin d'aide ?
Bonjour 👋
Comment puis-je vous aider ?